Analytics

Nombreuses sont les entreprises qui s’inscrivent dans une véritable stratégie digitale et investissent sur les leviers d’acquisition (liens sponsorisés, campagnes display, réseaux sociaux…), la refonte d’un site web, le responsive design et/ou les applications mobiles. Mais ces investissements sont-ils pertinents ? Répondent-ils à leurs objectifs business ?

Les enjeux

C’est là qu’entre en jeu la webanalyse qui devient aujourd’hui un enjeu majeur dans le monde du digital. Pour piloter au mieux son business, il est nécessaire de conduire des analyses permettant d’étudier précisément les comportements et les habitudes des visiteurs sur son site web pour prendre conscience de ses points forts et de ses points faibles.

Ces analyses permettent :

  • Une connaissance approfondie de l’audience de son site : localisation, langue, device, informations démographiques, …
  • Une vision fine des parcours et comportements des internautes : les pages d’arrivées et de sortie, le chemin de conversion, le nombre de pages vues par session, le temps passé sur le site, l’utilisation des différentes fonctionnalités, …
  • De connaitre la performance des sources de trafic.

A la lumière de ces informations, il est donc possible de mieux cibler ses investissements et de prendre des décisions stratégiques qui ne relèvent plus seulement de l’intuition.

Pourquoi les entreprises ont-elles des difficultés à se lancer ?

  • Elles manquent de temps pour se questionner sur de telles problématiques.
  • Il s’agit d’un investissement sur le long terme et la mise en place d’une solution analytics peut être parfois très longue.
  • Il y a souvent peu d’experts du domaine au sein des entreprises.
  • Les entreprises qui souhaitent se lancer ne savent souvent pas comment s’y prendre.

Quels dispositifs mettre en place pour un pilotage de la performance optimal ?

Le plan de marquage constitue le moteur de la mesure de la performance web et e-commerce des entreprises.

En effet, il permet une collecte de données multiples (comportementales et transactionnelles) et assure la qualité de l’information restituée dans l’outil de web analyse utilisé par l’entreprise. La fiabilité de la donnée recueillie par le biais du plan de tag est assurée par une réflexion stratégique en amont qui permettra de pérenniser un suivi de la performance cohérent.

La démarche Scinetik en 4 étapes

Il est donc nécessaire de mettre en place des outils de pilotage de son business, afin de récolter des données sur son site de manière efficace et adaptée à ses besoins. Un tel système demande cependant une certaine une expertise que Scinetik a su démontrer au travers de ses clients.

 

demarche SCK Analytics

 

 

Etape 1

Les Key Business Requirements (KBRs) servent à définir les besoins métiers. Ils décrivent clairement les principales problématiques opérationnelles de l’activité. Quelques exemples de KBRs : vérifier l’atteinte de ses objectifs en chiffre d’affaires, avoir un suivi des composantes majeures du chiffre d’affaires, avoir une vue sur la performance produit, évaluer la performance par sources de trafic…
Les KBRs reprennent les questions que se pose le métier auxquelles on pourra répondre notamment à l’aide des outils de web analyse.

 

 

Etape 2

Les KBRs une fois définis vont être déclinés en indicateurs lés de performance (KPIs). L’idée est de pouvoir traduire ses objectifs business en éléments mesurables.
Il faudra définir les bons indicateurs qui répondent le mieux à ses objectifs. Quel est mon chiffre d’affaires réalisé par rapport à mes objectifs ? Quel est mon taux de conversion ? Quel est mon taux de conversion par source ? Quels produits ont été le mieux vendus ?
Tout ceci apportera une première réflexion sur la conception du reporting qui sera réalisée en dernière étape.

 

 

Etape 3

Après avoir définis les KPIs que l’on souhaite mesurer, il ne reste plus qu’à rédiger le plan de tag. L’ensemble des tags, standards ou spécifiques, est rassemblé dans un document unique à destination des développeurs.

 

 

 

Etape 4

L’implémentation du plan de tag est suivie par une phase de recettage. Elle se traduit par la rédaction d’un cahier de recette permettant de vérifier le bon fonctionnement de l’ensemble du plan de tag.
Enfin, la phase de reporting va être le moyen de piloter efficacement son business. Cette étape consiste à l’élaboration d’un tableau de bord résumant toute l’activité du site grâce aux KPIs précédemment définis. Il permet d’avoir une vue globale de tous ses indicateurs et de suivre l’atteinte de vos objectifs business.

 

 

En matière de mesure d’audience et d’analyse de données web, Scinetik travaille avec les principaux outils du marché : Google Analytics, Omniture, Comscore et AT Internet.

 

Que se passe-t-il après la mise en place du plan de tag ?

  • Un accompagnement post mise en production

La mise en place du plan de tags n’est pas une étape finale. Scinetik accompagne les entreprises dans leur démarche de pilotage de la performance plusieurs mois après l’implémentation du plan de marquage dédié dans le but de suivre les indicateurs principaux du site, assurer la fiabilité de la collecte des données et prévenir les déperditions d’informations.

En effet, un site web est souvent en chantier de manière permanente et récurrente, il est donc primordial d’observer le maintien du plan de tag en parallèle des autres chantiers techniques menés par les équipes internes à l’entreprise.

 

  • La mise en place de tableaux de bord personnalisés

Scinetik aide les entreprises à sensibiliser les équipes internes à la culture de la data grâce à la mise en place de tableaux de bord personnalisés.

Ces dashboards ont pour but d’aider les équipes à piloter et mesurer leurs performances de manière concrète sur la base d’indicateurs qu’ils auront choisi eux-mêmes. Le tableau de bord est conçu en fonction de l’audience à laquelle il se destine. De la direction générale aux équipes opérationnelles digitales, Scinetik donne les outils nécessaires aux entreprises pour un reporting adapté et intelligible.